Alytus est la sixième ville de Lituanie. La ville, entourée de pittoresques collines boisées, est nichée au cœur d’un méandre du Niémen long de 16 km.  
C’est dans le comté d’Alytus que se trouve le parc national de Dzukija, le parc régional de  Meteliai et le parc régional des boucles du Niemen, qui attirent nombre de visiteurs en quête de nature et de beauté. La réserve de Zuvintas, elle, est le refuge de nombreuses espèces d’oiseaux. Dans les villages du  Parc national de Dzukija, de nombreux ateliers perpétuent    les traditions artisanales de la région. Du haut des forts-collines de Merkinė, Liškiava et Punia, vous pourrez apprécier les magnifiques paysages naturels environnants.
 
 
 
 
Histoire d’Alytus
La création de la ville date du 14ème siècle quand Alytus n’était qu’une simple forteresse sur une colline surplombant le Niemen et  l’Alytupis. En 1581, Alytus se vit octroyer les « droits de Magdeburg » et devient officiellement une ville.
Au 19ème siècle, sous l’occupation de la Russie tsariste, la ville fut transformée en garnison fortifiée reliée au reste monde par une route asphaltée et une voie de chemin de fer toute neuve. On peut encore voir les emplacements des batteries d’artilleries fortifiées construites dans la forêt proche de l’église Garisson et du parc Kareiviniu.
L’obélisque, installé à l’endroit même où un charnier remplis des cadavres de civils et de prisonniers de guerre assassinés dans la forêt d’Alytus fut découvert, nous rappelle toutes les horreurs de la 2ème Guerre Mondiale. Près de 60 000 juifs furent tués dans la forêt de Vidzgiris pendant l’occupation Nazi. La plus haute colline de la forêt est surmontée d’un monument représentant une croix de David cassée. Dans le Vieux Jardin de la ville, le monument de la liberté (L’Ange de la Liberté) rend hommage aux résistants du district de Dainava qui moururent pour l’indépendance de la Lituanie. En 1944, l’escadrille française Normandie- Niemen, qui combattait le Nazisme, était basée à Alytus.
 
18°