Kaunas (307 000 hab.), deuxième plus grande ville du pays, est située au confluent du Niémen et de la Neris. Sa Vieille Ville, bien entretenue et conservée,  recèle de nombreuses trésors architecturaux et culturels, dont le Château de Kaunas, la très gothique Maison de Perkunas (ou Maison du Tonnerre), l’église de Vytautas le Grand, l’église Sainte-Gertrude, l’Hôtel de Ville de Kaunas, aussi surnommé le Cygne Blanc, et bien d’autres bâtiments. De plus, la ville présente aussi un patrimoine technique et industriel, notamment les funiculaires construits il y a 70 ans. L’un d’eux transportent les gens en haut de la colline d’Aleksotas  d’où, comme de la basilique de la Résurrection, vous bénéficierez d’une magnifique vue sur Kaunas.
 
Le monastère Pažaislis, perle du baroque lituanien du 17ème siècle est situé au bord de la lagune de Kaunas. Chaque été s’y déroule le festival international de musique classique de Pažaislis. La ville propose de nombreuses activités culturelles et de loisirs.  Plusieurs salles présentent des pièces de théâtre, des pantomimes ou des ballets, des spectacles de marionnettes. Le Théâtre musical est à l’initiative du festival annuel d’opérette se déroulant au château de Kaunas. Le Festival International de Jazz de Kaunas est un événement très original, avec des concerts uniques en leur genre. Le Jazz peut y être joué, entre autres, par des carillons, où, à la Synagogue, à partir de thèmes provenant de la musique juive traditionnelle.
 
Il y a de nombreux musées à Kaunas. Le Musée National d’Art de Čiurlionis permet de découvrir les œuvres du peintre Mikalojus Konstantinas Čiurlionis, génie de la peinture lituanienne comparable à Chagall, Kandinsky ou Makuvelicius. Le musée d’art Mykolas Zilinskas présente de nombreux tableaux de peintres européens des trois derniers siècles. Les visiteurs du Musée des Diables (avec près de 3000 objets), le seul musée de la sorte dans le monde, ressentiront des émotions « infernales ». Le Musée militaire de Vytautas le Grand retrace l’histoire de la Lituanie. A côté se trouve la statue de la Liberté, avec à ses pieds la flamme éternelle,  commémorant  le sacrifice de ceux tombés pour l’indépendance de la Lituanie.
 
Le Neuvième Fort est un musée d’un tout autre ordre. Partie intégrante de la Forteresse de Kaunas lors de l’occupation de la Lituanie par la Russie tsariste, il servit de prison lors de  l’entre-deux-guerres, puis fut transformé par les Nazis en camp d’extermination.

Kaunas est aussi une ville estudiantine et sportive, avec cinq écoles supérieures et le club de Basket Ball du Zaiguris Kaunas, dirigé par l’ancienne star NBA Arvydas Sabonis.
 
Histoire de Kaunas
La ville est née au 13ème siècle quand y fut construit le premier château en briques, plus grande forteresse défensive de l’époque. En 1408, on lui accorda elle aussi les « droits de Magdeburg ». Cela lui permit de se développer relativement rapidement, profitant de son port pour devenir le principal débouché commercial vers l’Europe Occidentale. Au 16ème  siècle, Kaunas était l’une des villes les plus développées du Grand-Duché.

De 1920 à 1940, Kaunas fut la capitale provisoire de la Lituanie. Cela a eu un impact positif sur le développement de la ville. C’est à cette époque que fut construite l’avenue Laisves, devenue maintenant une voie piétonnière, qui est la seule artère en plein air non-fumeur d’Europe.