Située sur les rives de la rivière Nevėžis, la ville de Panevėžys (98 000 hab.) fut fondée par le Grand-Duc de Lituanie Alexandre. Panevėžys est la ville du théâtre. Le metteur en scène Juozas Miltinis, en créa un qui acquit une renommée international et qui désormais porte son nom. Nulle part ailleurs vous ne trouverez une compagnie comme le Théâtre de marionnettes du Wagon. Elle s’embarque tous les étés dans une roulotte multicolore tirée par des chevaux pour aller présenter ses spectacles dans les villes et les villages les plus reculés du pays. Elle réintègre ensuite son théâtre en hiver. Le directeur de cette compagnie a d’ailleurs reçu le prix Andersen. Chaque année, des artisans et peintres céramiques du monde entier se réunissent pour participer aux conférences de la céramique. Leurs œuvres sont exposées à la galerie d’art.
La ville est parsemée de nombreuses sculptures originales, dont une de Don Quichotte, bien qu’il y ait bien longtemps que les  moulins à vents aient disparu à Panevėžys
La voie de chemin de fer reliant Panevėžys à Anykščiai, qui a fêté son centenaire en 1999, est elle aussi une rareté. C’est en effet la plus longue voie (100km) d’une si petite largeur encore en activité. Prendre son train est donc plus qu’un voyage touristique, un vrai voyage dans le temps.
 
 
Histoire de Panevėžys
Panevėžys fut fondé le 7 septembre 1503 et donné à l’église catholique, qui luttait contre les religions païennes encore très puissantes à l’époque.
Pendant plusieurs siècles, l’essor de la ville fut contrarié par les guerres et les épidémies. Ce n’est qu’à partir du 19ème siècle, grâce à une plus grande stabilité politique et économique, que la ville a pu se développer. En terme de relation sociale, les différences de classes  avaient pratiquement disparues. Les mouvements lituaniens, polonais et juifs étaient très actifs. Le système éducatif devint de plus en plus ouvert à tous, ce qui permit un accroissement du nombre de gens éduqués. La ville commença à ressembler au Panevėžys d’aujourd’hui à partir de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème, pour devenir le centre économique et culturel de la région et la quatrième ou cinquième ville du pays.