Šiauliai (107.000 hab.) est la quatrième plus grande ville de Lituanie, située au nord-ouest du pays. La Colline des Croix, située tout près de Šiauliai, est un des plus célèbres lieux de pèlerinage catholique de Lituanie attirant des foules du monde entier. La population a commencé à planter des croix sur cette colline après la répression du soulèvement lituanien en 1831. Par ce geste, ils demandent une bénédiction divine, expriment leurs gratitudes, ou commémorent un événement personnel ou national. La colline est couverte de toutes sortes de croix, allant de véritables compositions, enjolivées de sculpture sur bois, aux croix les plus austères. Certaines font 3 à 4 mètres de hauts, d’autres sont de tailles humaines (plus de 20 000), mais les plus nombreuses sont  toutes petites, déposées  par des touristes espérant voir leurs vœux exaucés. A l’heure actuelle, la Colline des Croix est le site  religieux le plus visité de Lituanie. En 1923, le célèbre Ausros Museum fut fondé à Šiauliai et est actuellement divisé en plusieurs sections, dont un musée de la photographie,  un musée du Vélo et un musée des  « maisons de maître » installé dans la Villa Frenkelis. Auparavant, la plupart de ses collections partaient et étaient présentées à l’étranger, notamment à Paris et New York. Parcourir le Vieux Cimetière de la ville avec les tombes des morts de différentes confessions, ou se promener sur les 5 km du chemin autour du lac de Talsa sont aussi des ballades qui valent la peine. Les amateurs de sensations fortes iront faire un tour sur l’ancien aéroport militaire soviétique de Zoknai.
 
Histoire de Šiauliai

L‘ histoire de Šiauliai remonte à la victoire de la Bataille du Soleil, qui eut lieu le 22 septembre 1236. Au cours de l’histoire, la ville a été dévastée par les guerres, les incendies et sa population décimée par la peste. Le seul monument historique à avoir traversé ces malheurs et à peu près indemne est la Cathédrale Saint-Pierre-et-Paul, de style Renaissance. Sa tour, haute de 70 m, visible de loin, est le véritable emblème de Šiauliai. On y trouve le dernier cadran solaire de la ville. A partir de la deuxième moitié du 18ème siècle, un processus de réaménagement de la ville selon les règles du Classicisme commença. Seuls quelques bâtiments témoignent encore de cette époque. Situés à un carrefour à la fois routier et ferroviaire, donc stratégique, la ville a beaucoup souffert des différents conflits et guerres.
 
 
 
 
19°