Vilnius
Vilnius (528 000 hab.), capitale de Lituanie, est la plus grande ville du pays et une des plus anciennes. Vilnius comporte des bâtiments dans le plus purs style gothique et Renaissance. Mais elle est surtout célèbre pour ses édifices typiques du baroque lituanien, aussi considéré comme le dernier éclair du baroque en Europe, donc le plus flamboyant. C’est à cette période que furent construites la plupart des très élégantes églises et les audacieux beffrois. La fin du 18ème siècle a vu la capitale s’enrichir de nombreux bâtiments de style classique. De par son harmonie architecturale, la capitale lituanienne est la ville la plus au  nord-est de l’Europe témoignant de l’influence de la culture européenne occidentale. En 1994, la Vieille Ville de Vilnius a été inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
La ville actuelle est la capitale balte qui connait le plus rapide développement, visant à devenir le centre économique, politique et culturel de la région. Elle dispose d’infrastructures modernes aussi bien pour les affaires que les loisirs, notamment une grande capacité et une grande variété d’hébergements. Elle abrite la plupart des institutions artistiques et culturelles, des compagnies et des artistes du pays. Eimuntas Nekrošius, Oskaras Koršunovas, Rimas Tuminas et d’autres metteurs en scène de théâtre lituaniens, considérés comme les meilleurs d’Europe, y travaillent. Pendant l’été, la ville accueille de nombreux événements culturels internationaux et nationaux, dont le Festival de Vilnius (concerts de musique classique), le Festival d’été de Saint-Christophe (musique traditionnelle et moderne) et plusieurs autres festivals de jazz, de danse moderne et d’autres activités artistiques plus originales.
 
Histoire de Vilnius
Il est fait état de son nom pour la première fois en 1323 dans une lettre du Grand-Duc Gediminas invitant les artisans, marchands et moines de toute l’Europe occidentale à venir s’y installer. En 1387, après que la Lituanie eut adopté le catholicisme comme religion nationale, il lui fut octroyé le « droit de Magdebourg », un statut d’autonomie de son gouvernement.  
Vilnius était alors un lieu de grande tolérance, où des gens de diverses nationalités ou religions, Polonais, Biélorusses, Allemands, Juifs et autres vivaient en harmonie. La ville prospéra grâce à son artisanat et à un commerce florissant. Dès qu’une université y fut construite en 1579, elle devint une des principales villes étudiantes de la région.
Au début du 20ème, Vilnius devint l’épicentre de la renaissance du sentiment national lituanien. L’indépendance de la Lituanie y fut proclamée le 16 février 1918.
 
 
-6°