Andrius Aleksandravičius

Tourisme religieux

La Lituanie a certes été le tout dernier pays en Europe à adopter le catholicisme, mais des lieux saints catholiques existent dans tout le pays : qu’il s’agisse du lieu de l’apparition de la Vierge Marie à Šiluva, l’une des premières en Europe ou du tableau original de la Miséricorde divine, connu dans le monde entier et qui puise ses origines à Vilnius ou enfin des monastères baroques et des tableaux miraculeux de la Vierge Marie. Le voyage à travers la Lituanie catholique étonnera non seulement par son architecture religieuse impressionnante, mais il fera aussi découvrir l’histoire complexe du pays, permettra de ressentir les traditions séculaires et vivantes du pèlerinage et de retrouver une quiétude spirituelle dans ces lieux à l’aura particulière, situés pour la plupart dans des sites naturels fabuleux.

Vilnius – ville de la Miséricorde divine

Dans les rues étroites de la vieille ville de Vilnius et dans le quartier verdoyant d’Antakalnis les pèlerins du monde entier découvrent les origines de l’histoire de la Miséricorde divine. Arrivée en 1933 de Pologne au couvent de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Antakalnis sœur Faustine a passé quelques années à Vilnius où elle a eu plusieurs dizaines d’apparitions de Jésus, à l’origine de la dévotion pour la Miséricorde divine. Bien que sœur Faustine ait eu des visions précédemment, elle ne les a racontées qu’à Vilnius au père Michel Sopoćko, devenu son directeur de conscience. Grâce à ce prêtre, les visions de sœur Faustine ont été représentées sur le tableau de la Miséricorde divine réalisé par le peintre Eugeniusz Kazimirowski à Vilnius. Les péripéties de l’histoire ont fait oublier ce tableau pendant les décennies de l’occupation soviétique, mais le message de la Miséricorde divine et des copies de cette toile ont été diffusés dans le monde entier.

Šiluva – lieu de l’apparition de la Vierge Marie

Tout Lituanien interrogé sur Šiluva répondra qu’il s’agit de l’un des centres spirituels les plus importants de Lituanie. Savez-vous que c’est aussi l’un des premiers endroits de l’apparition de la Vierge Marie en Europe?

Colline des croix

De nombreuses fois détruite et brûlée, mais finalement toujours debout, la Colline des Croix est un autre symbole de notre liberté, de notre foi et de notre espoir. Pour les pèlerins du monde entier, elle reste un endroit incontournable à visiter. En 1993, le pape Jean-Paul II a prié sur la Colline des Croix. Plus tard, il a mentionné cet endroit de nombreuses fois dans ses discours, et il a envoyé un crucifix à la Lituanie. Les processions des pèlerins commencent et s’achèvent au pied de cette croix, ornée d’un crucifix.

Le portail de voyages « Condé Nast Traveler » a inscrit cette colline des environs de Šiauliai et ses milliers de croix en bois dans le TOP 20 des lieux les plus effrayants du monde. Peut-être que les rédacteurs de la liste ne voudraient pas passer y la nuit, mais la Colline des Croix constitue pour nous  un lieu de lumière et d’espoir qui concentre nos traditions historiques et culturelles. Une tradition particulière est la fête annuelle de la Colline des Croix qui a lieu le dernier dimanche de juillet et rassemble des milliers de pèlerins.

Basilique de Trakai

Situé dans un petit coin de nature magnifique, Trakai est la capitale historique de la Lituanie et le siège du grand-duc de Lituanie Vytautas le Grand. Cette période historique se reflète non seulement le château de Trakai, situé sur une des îles, mais aussi la basilique de la Visitation de la Vierge Marie, fondée au XVe siècle, avec ses traits gothiques et baroques. Le titre de basilique lui a été accordé en 2017. Ce sanctuaire est resté pendant des siècles le centre spirituel de la ville de Trakai : il n’a jamais été fermé et a toujours conservé sa vocation religieuse.

Monastères

Les monastères lituaniens racontent des histoires différentes. Dans certains, les édifices à l’architecture impressionnante et les livres écrits par les moines rappellent ces religieux, dans d’autres, les frères et les sœurs portant les habits de différents ordres consacrent leur temps à la prière dans des cellules respirant l’Histoire, accueillent les pèlerins ou travaillent avec les communautés locales. Nous vous invitons à vivre ces histoires et apprécier la nature et la quiétude des environs des monastères, où vivent encore aujourd’hui des religieux.